Droguerie GYSELS

Produits d'entretien, peintures, papier peints,
jardin, piscine, produits chimiques

Rue des Clarisses,  17
7500 Tournai
+32(0)69 22 23 64  



Une solution pour chaque tache

La droguerie Gysels vous propose une variété de produits dans des domaines variés.  Que ce soit pour entretenir ou pour réparer tout type de taches, une solution, un produit existe. Dalles, carrelages, pierres naturelles ou encore marbre paraissent comme au premier jour.

Entretenir pour durer

Les parquets, sols stratifiés, vinyles, linoléums, tapis et autres moquettes peuvent s'entretenir pour garder leur aspect d'origine. Entretenir les meubles, le cuir et plus généralement ce qui compose votre intérieur, est un gage de longévité. Produits décapants, aircares,  pour votre cuisine ou les sanitaires, pour votre jardin ou pour lutter contre les insectes, la droguerie Gysels dispose du produit adéquat.

Le monde du vin

Originalité si l'en est, la droguerie Gysels fournit le matériel nécessaire à la fabrication du vin, de la presse au broyeur en passant par le barboteur ! A la recherche d'un modèle particulier de bouchon ? La droguerie Gysels dispose de différents modèles adaptés à chaque type de bouteille.


Des produits vendus en France, interdits ici.

A Gand, un enfant est dans le coma après avoir inhalé un produit interdit utiliser par un agriculteur. La dangerosité de certains produits d'entretien est souvent méconnue. Et les spécialistes comme la droguerie Gysels à Tournai se font de plus en plus rares. Les produits de nettoyage et les insecticides ne sont pas sans risque, il faut en être conscient. Nos armoires débordent de produits d'entretien qui, mal utilisés ou mal connus, peuvent s'avérer dangereux ou toxiques. Pire même, certains sont désormais interdits dans notre pays mais trônent toujours entre le liquide vaisselle et le spray anticalcaire, souvent par méconnaissance. Et les accidents ne sont pas rares. A Gand, un enfant de 10 ans est toujours dans le coma après avoir inhalé un produit interdit utilisé par un agriculteur.
 
Nicolas Gysel en sait quelque chose. Il gère la droguerie familiale installée depuis plus de cent ans dans le quartier Saint-Piat à Tournai.  De plus en plus de produits sont interdits mais les gens ne le savent pas, explique-t-il. C'est le cas de l'acide sulfurique que l'on retrouve pourtant dans de nombreux déboucheurs. Ou encore du perchloroéthylène utilisé comme détachant. Ces produits sont très dangereux à utiliser et les fabricants commencent d'ailleurs à les remplacer par d'autres.

Dans la boutique, les clients se succèdent. Je cherche une plaquette anti-mouche que j'ai achetée en France et qui a très bien fonctionné, demande cette dame. Ce produit est interdit chez nous, Madame, car il est trop dangereux. Scène classique.  De nombreux produits vendus en France sont interdits chez nous car la Belgique se montre très sévère en la matière, explique Nicolas Gysels. Des clients achètent donc ces produits interdits sans le savoir et sans se faire de soucis car ils sont en vente libre. C'est le cas de nombreux produits phytosanitaires. Seuls les conseils de spécialistes peuvent donc aiguiller correctement ces personnes. Mais les drogueries comme la nôtre se font de plus en plus rares, ajoute le gérant.  


Nous subissons la concurrence des grandes surfaces. Et ce n'est pas un métier facile pour un débutant car il faut connaître tous les produits et les interactions possibles. C'est plus facile quand on a baigné dedans comme moi. Cette droguerie se transmet d'ailleurs de père en fils. Contrairement aux pharmaciens qui sont responsables des médicaments qu'ils vendent aux patients, les droguistes ne peuvent être mis en cause en cas de problème avec un produit. Mais nous nous sentirions moralement responsables si un souci se posait par notre faute, assure le gérant. Mais c'est souvent l'habitude ou une mauvaise utilisation qui est à la base des problèmes. Parfois, nous voyons arriver des clients avec de gros bandages aux bras, brûlés par un produit. Et puis il y a aussi ces bouchons de sécurité qui protègent nos enfants mais pas les personnes âgées. Comme elles n'arrivent pas à les ouvrir, elles emploient un couteau et c'est l'accident ! 

Et gare aux produits écologiques que l'on croit, à tort, inoffensifs.  C'est le cas du percarbonate de sodium, un agent de blanchiment qui peut prendre feu rien qu'en étant exposé au soleil. Aussi habituels qu'ils soient, les produits d'entretien doivent donc toujours être utilisés avec grande précaution. En cas de doute, mieux vaut s'adresser aux spécialistes !
 
                                                                 Sandra DURIEUX - LE SOIR - 26 MAI 2011